Cocktails contemporains : Dry Martini Durée : 4 mn 14 s

Réaliser le Dry Martini
Auteur(s) : Laurent Nadiras

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.
À consommer avec modération.

Romuald SCHAEFFER est professeur de Mention Complémentaire Barman, coordinateur MC & BP Barman et MC Sommellerie, PLP Service et Commercialisation au lycée des métiers de l’hôtellerie et du tourisme de Saint-Quentin-en-Yvelines à Guyancourt. (Voir le site de l’établissement dans la carte des lycées de la filière de formation). Le lycée est membre du réseau de l’École Hôtelière de Versailles (EHV)

Il réalise avec sa classe de barman/barmaid des tutoriels vidéos sur Le Carnet de Cocktails Contemporains qui remplace la Coupe Scott depuis septembre 2016.
C’est le document de référence pour les examens de Mention Complémentaire Employé Barman ainsi que pour le Brevet Professionnel Barman.

Télécharger la dernière version du Carnet de Cocktails Contemporains

Remerciements aux élèves :

  • Les élèves de Mention Complémentaire Barman :
    - Hantony Baucino ;
    - Samuel Benabdelkader ;
    - Matteo Bilello ;
    - Clément Jaby ;
    - Istvan Kamody De Cordes ;
    - Océane Lacourt.
  • Les élèves de Brevet Professionnel Barman :
    - Francisco De Matos Nunes ;
    - Louis Gorget ;
    - Max Mauries ;
    - Thomas Taupin.

Le Dry Martini

Variantes :

« VODKATINI » - la vodka remplace le gin
« TEQUINI » - la tequila remplace le gin
« GIBSON » - on garnit avec un oignon grelot (à la place de l’olive ou du zeste de citron).
« PERFECT MARTINI » - parts égales de vermouth dry et vermouth italien + zeste d’orange. « DIRTY MARTINI » - on remplace 5 ml de « vermouth dry » par de la « saumure d’olive »
(favori de Roosevelt)
« VESPER » : gin - vodka - kina lillet (aujourd’hui disparu) recette issue de « casino royal »
et la liste est très loin d’être complète...

N.B. :
Ne jamais hésiter à demander toutes les informations au client au moment de la commande. C’est l’un des cocktails qui a le moins d’ingrédients, et pourtant qui demande le plus de commercialisation : type de spiritueux utilisés (gin ou vodka), ratio vermouth/gin, mode d’élaboration, garniture, marques...

Historique :

Le DRY MARTINI est une évolution du « MARTINEZ/MARTINI » (apparu en 1884 aux USA).
Le vermouth « dry » remplace le vermouth « sweet ».
La première recette est publiée en 1904 à Paris, dans le livre « American Bar » de Frank Newman. Le bitters initialement présent, disparait de la recette à partir des années 1950’s.
Depuis, il n’a cessé d’être le cocktail favori de bon nombre d’amateurs du « cocktail parfait »...

Les cocktails réalisés dans ces vidéos sont issus du Carnet de Cocktails Contemporains (CCC) réalisé par l’APEB (Association des Professeurs Enseignants en Bar), version juillet 2020.
Le CCC correspond aux référentiels d’examen des Mention Complémentaire Barman, des Brevets Professionnels Barman (à partir de septembre de septembre 2021), des Bac professionnels CSR, CAP HCR, des BAC STHR et BTS MHR.
Ils sont enseignés dans les écoles hôtelières et CFA de France .
Le but de ces vidéos et de proposer un support pédagogique pour que les élèves puissent visionner les différentes étapes d’élaboration.

Toutes ces vidéos ont été réalisés par des élèves des classes de MCB et de BP dans un but pédagogique.