Farcir un râble de lapin, par Laurent Nadiras