La pâte à savarin, par Laurent Nadiras